Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le truc en plus: SEP
  • : Je ne me considère pas comme une malade. Mais plutôt, comme une femme dynamique avec un truc en plus, la sclérose en plaques.
  • Contact

Merci de votre visite

Il y a    personne(s) sur ce blog


Vous êtes 
à avoir déjà visité mon blog
 


Pour me contacter

              ICI

Livre d'Or

                    
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 12:45

Interdépendance de l’exposition au soleil et du niveau de vitamine D dans le contexte de la SP et évaluation de l’influence de ces facteurs

sur les données obtenues par IRM

 

Info-SP
Le 04 mars 2013

 

 

Contexte relatif à la vitamine D et la SP

Les résultats cliniques et d’IRM d’études récentes ont indiqué l’existence d’un lien entre les niveaux sanguins de vitamine D et l’activité de la sclérose en plaques. Non seulement la vitamine D favorise-t-elle l’absorption du calcium et une bonne santé des os en général, mais elle agit aussi directement sur le système immunitaire. La fonction immunorégulatrice de la vitamine D, y compris sa capacité d’inhiber l’activité des cellules T et B, a incité les chercheurs à étudier l’impact de cette vitamine sur l’évolution et le traitement des maladies auto-immunes comme la SP.

Le corps humain produit naturellement de la vitamine D sous l’effet d’une exposition suffisante aux rayons UVB. La concentration de cette vitamine chez une personne dépend de facteurs tels que la durée d’exposition au soleil, l’utilisation de crème solaire, le lieu de résidence, la couleur de la peau, l’âge, le sexe et le profil génétique. Elle peut également être accrue par la consommation d’aliments riches en vitamine D et l’ingestion de suppléments.

Plusieurs données probantes étayent l’hypothèse d’un lien entre le niveau sanguin de vitamine D et le taux de poussées de SP, les changements dans les incapacités et le risque de SP. L’étude dont il est question ici avait un double but: 1) évaluer l’influence de facteurs environnementaux, telles l’exposition au soleil et la prise de suppléments de vitamine D, sur le niveau sanguin de vitamine D chez les personnes atteintes de SP, et 2) évaluer la relation entre l’exposition au soleil et les mesures obtenues par IRM de neurodégénérescence.

Description de l’étude

L’étude menée par des scientifiques du Département de neurologie de l’Université d’État de New York à Buffalo comprenait 264 personnes atteintes de SP et 69 témoins en santé. Les participants ont été soumis à des examens neurologiques et d’IRM et ont fourni des échantillons de sang. Ils ont également répondu à un questionnaire visant à recueillir l’information suivante: race ou origine ethnique, couleur de la peau et des yeux, consommation de suppléments, indice de masse corporelle (IMC) et antécédents d’exposition au soleil. Les niveaux de vitamine D ont été mesurés à l’aide de la spectrométrie de masse.

Les résultats

Les résultats de l’étude ont révélé que les suppléments vitaminiques, l’exposition au soleil, la couleur des yeux et l’IMC étaient associés aux variations du niveau sanguin de vitamine D chez les personnes atteintes de SP. L’étude a également permis d’établir un lien entre une exposition accrue au soleil et l’augmentation du volume du cerveau parmi les personnes ayant la SP, comparativement aux témoins en santé. Les auteurs de l’étude supposent que les modifications du système immunitaire attribuables à l’exposition au soleil peuvent avoir des répercussions sur le volume du cerveau et d’autres paramètres de la SP mis en évidence par IRM. La principale limite de ces travaux de recherche résidait dans le fait qu’il s’agissait d’une étude transversale, soit une étude au cours de laquelle les chercheurs ont recueilli leur information à un moment bien précis dans le temps. Cette particularité peut mener à l’omission d’importants changements antérieurs dans le mode de vie qui peuvent influer sur les résultats.

Pertinence

Cette étude fait partie du nombre croissant de travaux de recherche dont les résultats font ressortir un lien entre la vitamine D et la SP. Bien que la recherche sur la vitamine D ait montré que l’effet de cette dernière sur le système immunitaire peut contribuer à diminuer la gravité de la SP, il importe de garder à l’esprit que les données dont on dispose à ce sujet ne sont pas concluantes. Par conséquent, il faudra poursuivre la recherche dans ce domaine, notamment sur les bienfaits thérapeutiques de la vitamine D.


Source : R. Zivadinov et coll. Interdépendance de l’exposition au soleil et du niveau de vitamine D dans le contexte de la SP et évaluation de l’influence de ces facteurs sur les données obtenues par IRM. Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry, 5 février 2013 [publié en ligne avant impression]
Lien Web

 

Avec autorisation de diffusion de la

Société Canadienne de la sclérose en plaques

 fr_logoleft.gif

commentaires