Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le truc en plus: SEP
  • : Je ne me considère pas comme une malade. Mais plutôt, comme une femme dynamique avec un truc en plus, la sclérose en plaques.
  • Contact

Merci de votre visite

Il y a    personne(s) sur ce blog


Vous êtes 
à avoir déjà visité mon blog
 


Pour me contacter

              ICI

Livre d'Or

                    
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 11:54

Info-SP
Le 20 novembre 2013

 

 

Contexte:

Santé Canada a approuvé aujourd’hui l’emploi de l’AubagioMD (tériflunomide), médicament administré par voie orale, dans le traitement des personnes présentant la forme cyclique (poussées-rémissions) de sclérose en plaques afin de diminuer la fréquence des poussées et de ralentir l’accumulation des incapacités physiques chez ces personnes.

Essais cliniques

L’approbation de Santé Canada repose sur les résultats de deux études déterminantes de phase III baptisées TEMSO (TEriflunomide Multiple Sclerosis Oral) et TOWER (Teriflunomide Oral in people With relapsing remitting multiplE scleRosis). Ces études se ressemblaient quant à leur conception et à leur échantillon. Il s’agissait d’études :

- de phase III multicentriques, multinationales et à répartition aléatoire;

- à double insu (ni les participants ni les chercheurs ne savaient qui recevait le tériflunomide et qui recevait un placebo – cette méthode permet d’éviter tout biais possible dans la recherche);

- pour lesquelles on avait recruté environ 1 000 participants atteints d’une SP cyclique, dont l’âge variait de 18 à 55 ans;

- dans lesquelles les doses administrées étaient de 7 mg et de 14 mg;

- au cours desquelles ont été mesurés le taux annualisé des poussées et le degré d’aggravation des incapacités.
L’étude TEMSO prévoyait des examens d’IRM afin de déceler tout changement dans le nombre et la taille des lésions cérébrales, qui serait survenu à la suite du traitement par la tériflunomide.

Résultats

TEMSO

Selon les résultats de l’étude TEMSO, les deux doses de tériflunomide ont permis une réduction significative (31 %) du taux annualisé de poussées comparativement au placebo chez les personnes présentant une SP cyclique. Par comparaison avec le placebo, la dose de 14 mg a contribué en outre à ralentir de manière importante la progression des incapacités au cours des deux années de traitement.

Comparé au groupe témoin (placebo), les groupes traités ont bénéficié d’une diminution significative du volume des lésions (39 % dans le groupe traité avec la dose de 7 mg, et 67 % dans le groupe traité avec la dose de 14 mg) et d’une réduction du nombre de lésions.

TOWER

L’étude TOWER a montré que le tériflunomide avait permis d’abaisser le taux annualisé de poussées dans les deux groupes traités, soit respectivement de 22 % dans le groupe ayant reçu la dose de 7 mg, et de 36 % dans le groupe ayant reçu la dose de 14 mg. Tout comme dans l’étude TEMSO, la dose de 14 mg de tériflunomide a permis de retarder de manière significative l’apparition d’incapacités chez les personnes présentant une SP cyclique, comparativement aux personnes atteintes de la même forme de SP qui avaient reçu un placebo.

Prolongation de l’étude TEMSO

L’étude TEMSO a été prolongée afin d’évaluer les effets de l’administration à long terme du tériflunomide. Cinq ans après le début du traitement, les participants traités bénéficiaient toujours d’une diminution du taux annualisé de poussées comparés aux témoins.

TENERE (TErifluNomidE et REbifMD)

Une troisième étude a été menée dans le but de comparer le tériflunomide à l’interféron bêta-1a quant à leur efficacité et à leur degré d’innocuité chez les personnes présentant une SP cyclique. Les chercheurs ont ainsi mesuré le « temps écoulé jusqu’à l’échec du traitement », défini par la survenue d’une poussée confirmée ou la cessation du traitement. Ils ont également établi le taux annualisé de poussées et les profils d’innocuité et de tolérabilité du médicament et ont évalué les effets de celui-ci sur la fatigue ainsi que le degré de satisfaction à l’égard du traitement.

TOPIC (étude comparative avec placebo sur le tériflunomide, menée auprès de personnes présentant un premier épisode de symptômes cliniques de SP)

TOPIC est la plus récente des études menées sur le tériflunomide. D’une durée de deux ans, cette étude de phase III, multicentrique et à double insu a été menée auprès de personnes qui présentaient ce qu’il est convenu d’appeler un syndrome clinique isolé (SCI), soit un premier épisode de troubles neurologiques évocateurs de la SP. Son but était de démontrer qu’un traitement précoce par le tériflunomide institué chez des personnes présentant un SCI peut prévenir ou retarder l’évolution de ce syndrome vers une SP cliniquement définie.

Les résultats préliminaires de cette étude ont été livrés par le Dr Aaron Miller, des États-Unis, au congrès du Comité européen pour le traitement et la recherche dans le domaine de la sclérose en plaques (ECTRIMS), qui a été tenu en octobre dernier à Copenhague, au Danemark. Selon les premières observations, un traitement précoce par le tériflunomide peut diminuer le risque d’évolution du SCI vers une SP cliniquement définie et, chez les personnes qui ont déjà subi des poussées, il peut réduire le risque de nouvelles poussées. Qui plus est, selon l’IRM, le volume des lésions a augmenté de 5 % chez les personnes traitées par la dose de 14 mg de tériflunomide, alors que cette augmentation était de 28 % chez les personnes ayant reçu un placebo.

Résumé scientifique

Dans l’ensemble, les études TEMSO et TOWER ont montré les bienfaits significatifs du tériflunomide sur l’activité de la SP (poussées) et la progression des incapacités chez les personnes présentant une SP cyclique. Toutes deux visaient à démontrer la persistance des effets du traitement, et dans le cadre de TEMSO, des examens d’IRM ont permis d’évaluer les effets subcliniques du tériflunomide. Ces examens ont montré que, comparativement au placebo, les deux doses de ce médicament permettaient de réduire de manière significative le volume des lésions, la dose de 14 mg apportant des bienfaits supérieurs à la dose de 7 mg. Aucun effet indésirable grave n’a été entraîné par l’une ou l’autre de ces doses, qui affichaient des profils similaires d’innocuité et de tolérabilité. D’autres études sur le tériflunomide, en l’occurrence TENERE et TOPIC, ont fourni et continueront de fournir des données sur les effets cliniques et le profil d’innocuité à long terme du médicament.

Mécanisme d’action

On ne connaît pas encore parfaitement le mécanisme d’action biologique du tériflunomide, mais ce médicament est probablement doté de propriétés immunomodulatrices, ce qui signifie qu’il pourrait modifier l’activité du système immunitaire. Plus précisément, le tériflunomide pourrait diminuer le nombre de lymphocytes qui ont une grande capacité de division et qui peuvent passer du sang au système nerveux central et détériorer la myéline. Ce médicament n’a aucun effet sur les lymphocytes qui s’avèrent toujours nécessaires à la protection de l’organisme contre l’infection.

À propos de l’AubagioMD

L’Aubagio est un médicament oral administré une fois par jour. Il est indiqué en monothérapie chez les personnes présentant une forme cyclique de SP. La dose quotidienne recommandée de ce médicament est de 14 mg, à prendre avec ou sans nourriture. Avant le début du traitement et durant celui-ci, il convient de procéder à des évaluations chez les patients. Les effets indésirables les plus fréquents de l’Aubagio chez les personnes atteintes de SP comprennent la diarrhée, l’augmentation du taux de l’enzyme hépatique ALT, l’alopécie (chute des cheveux), les céphalées (maux de tête) et la nausée. Les profils d’innocuité et d’efficacité de ce médicament chez les jeunes de moins de 18 ans atteints de SP et chez les personnes de plus de 65 ans atteintes de cette maladie n’ont pas encore été établis. Par ailleurs, l’Aubagio est contre-indiqué chez la femme enceinte et la femme en âge de procréer qui ne recourt pas à une méthode de contraception fiable.

Commentaires

C’est en collaboration avec ses médecins qu’une personne atteinte de sclérose en plaques devrait faire son choix de traitement, en tenant compte d’un ensemble de facteurs tels que l’efficacité du traitement courant, les risques et les bienfaits potentiels d’un nouveau traitement, le coût de ce dernier et le style de vie. L’AubagioMD n’est pas encore offert dans les pharmacies du Canada. Dès qu’il le sera, la Société canadienne de la SP diffusera aussitôt cette information.

Pour obtenir plus d’information, veuillez consulter la page de la Société canadienne de la SP consacrée à l’Aubagio.

 

Avec autorisation de diffusion de la

 fr_logoleft.gif

commentaires